Menu

Qui sommes-nous ?

Né à Liège (Belgique) en février 2018, Migrations Libres est un collectif de solidarité aux personnes réfugiées qui partage un double objectif, humanitaire et politique.

Son action humanitaire consiste à accueillir collectivement des personnes du Parc Maximilien dans un lieu d’hébergement afin de les protéger de la faim, du froid, de la solitude, des arrestations violentes et arbitraires, de leur faciliter l’accès aux soins de santé ou à l’aide juridique.

L’humanitaire est nécessaire, mais ne suffit pas. Migrations Libres vise à mener une action politique afin de changer les conditions matérielles d’existence imposées aux personnes devenues ceux et celles qu’on nomme communément “migrant·e·s”, demandeur·se·s d’asile”, “réfugié·e·s” ou “sans-papiers”1. Notre action politique se décline sous forme de rassemblements, de mobilisation du milieu associatif et de la sensibilisation à nos revendications.

Depuis ses débuts, le collectif Migrations Libres rassemble majoritairement des personnes elles-mêmes précaires qui souhaitaient prendre part à l’élan solidaire de la Plateforme Citoyenne, mais ne pouvaient accueillir individuellement pour des questions matérielles. La mutualisation des moyens a permis de développer une forme d’accueil collectif, une forme de commun, dans lequel chacun·e peut s’impliquer. Cette dynamique à l’œuvre au sein du collectif est une affirmation politique en soi : pour les précaires et exilé·e·s, une lutte commune est nécessaire.

“Nous, chômeur·ses, précaires, pensionné·e·s, étudiant·e·s, travailleur·se·s refusons la politique d’accueil répressive et inhumaine du gouvernement belge et de l’Union Européenne à l’égard des réfugié·e·s. Cette politique ne criminalise pas des actes délictueux, mais la recherche d’un refuge face à des conditions de vie insupportables.”

Nous refusons de considérer un humain en détresse comme un coût ou une menace.
Nous refusons les discours de haine ou d’impuissance.

C’est pourquoi, dans le sillage de la Plateforme Citoyenne, nous accueillons collectivement des réfugié·e·s à Liège. Nous disposons d’un lieu pouvant recevoir plusieurs jours par mois 10 personnes à qui nous offrons logement, nourriture, repos et protection.

Nous avons besoin d’aide humaine et financière pour les accueillir, ainsi que d’un soutien pour exercer une pression populaire sur le gouvernement et infléchir sa politique.

Alors rejoignez-nous !

En savoir plus sur nos débuts.

Notes

  1. Le terme “réfugié·e” est entendu au sens de “personne qui cherche un refuge” et non au sens juridique précisé ici. Nous ne souhaitons pas établir de distinction, diviser en catégories, les personnes concernées.
Top